Sorties

L'Oblique s'attache à organiser régulièrement des visites de bâtiments, notamment à Paris, ainsi que d'expositions selon le calendrier proposé par les grandes institutions culturelles.

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif complet des visites effectuées depuis la naissance de l'association en avril 2005.

La dernière visite de ce genre a eu lieu à Paris à l'occasion de l'exposition consacrée à l'architecte japonais Tadao Ando au Centre Pompidou. Elle a permis également de découvrir l'appartement-atelier de Le Corbusier dans le XVIe arrondissement.

Récapitualtif des visites:

  • 1er décembre 2018: PARIS: exposition T. Ando (Centre Pompidou), appartement-atelier Le Corbusier (rue Nungesser-et-Coli)
  • 9 juin 2018: PARIS: expositions A. Aalto et F. Pingusson (Cité de l'Architecture et du Patrimoine)
  • 9 décembre 2017: METZ: exposition architecture japonaise (centre Pompidou); THIONVILLE: médiathèque "le Puzzle"
  • 26 novembre 2016: PARIS: Philharmonie (J. Nouvel)/ La Villette (parc: B. Tschumi; Cité de la Musique: C. de Portzamparc)
  • 30 janvier 2016: PARIS: mémorial des Martyrs de la Déportation; expositions R. Piano et Chandigarh (Cité de l'Architecture et du Patrimoine)
  • 13 juin 2015: REIMS : siège de Cristal Union; puis, en collaboration avec l'agence Jacquet, Halles du Boulingrin et logements
  • 24 janvier 2015: PARIS: exposition F. Gehry (Centre Pompidou), piscine Molitor, Fondation Le Corbusier
  • 6 décembre 2014: PARIS: Fondation Cartier (J. Nouvel), Fondation Seydoux-Pathé (R. Piano)
  • 24 mai 2014: PARIS: exposition B. Tschumi (Centre Pompidou); Montreuil
  • 6 juillet 2013: PARIS: Cinémathèque française (F. Gehry); exposition R. Ricciotti (Cité de l'Architecture et du Patrimoine)
  • 25 mai 2013: POISSY: Villa Savoye (Le Corbusier); Maison Carré (A. Aalto)
  • 6 avril 2013: PARIS: exposition M. Breuer (Cité de l'Architecture et du Patrimoine); les Arts de l'Islam (Musée du Louvre/ R. Ricciotti)
  • 1er décembre 2012: PARIS: Institut du Monde Arabe (Architecture Studio/ J. Nouvel) ; Mosquée de Paris
  • 12 mai 2012: PARIS: visite architecturale du Centre Pompidou (R. Piano et R. Rogers); exposition Matisse
  • 26 novembre 2011: NEVERS: église Sainte-Bernadette du Banlay (C. Parent)
  • 26 mars 2011: NANCY
  • 23 janvier 2010: PARIS: La Défense; Cité de l'Architecture et du Patrimoine
  • 21 juillet 2007: PARIS
  • 21 juillet 2006: PARIS: Parc A. Citroën (G. Clément, A. Provost); Musée des Arts premiers (J. Nouvel)
  • 25 mars 2006: VITRY SUR SEINE: MACVAL
  • 23 juillet 2005: PARIS: exposition Mallet-Stevens; Fondation Le Corbusier; rue Mallet-Stevens

1er décembre 2018, Paris: exposition T. ANDO, appartement-atelier LE CORBUSIER

Le Centre Pompidou organise du 10 octobre au 31 décembre 2018 une importante rétrospective sur l'architecte japonais Tadao Ando.

D'abord boxeur professionnel, Ando se tourne vers l'architecture qu'il apprend au cours de quatre années de voyage. Autodidacte, il ouvre son agence en 1969 et acquiert une renommée internationale qui le conduit jusqu'au prix Pritzker en 1995.

L'exposition s'articule autour de quatre grands axes: la forme primitive de l'espace, le défi de l'urbain, la genèse du paysage et le dialogue avec l'Histoire. Elle interroge les grands principes de création d'Ando, de l'usage du béton lisse, matériau phare de ses constructions, à la prééminence des éléments naturels, tels que la lumière et l'eau.

Une idée fondamentale se dégage de ses réalisations : relever le défi de produire une architecture capable d'émouvoir notre âme.

Ando livrera en 2019 la rénovation du palais de la Bourse de Commerce, à Paris, nouvel écrin d'une partie de la collection d'art contemporain de F. Pinault.

Dsc 1276 2
Dsc 1294 2
Dsc 1307 2
Dsc 1413 2

La Fondation Le Corbusier a entrepris une nouvelle rénovation de l'appartement-atelier où vécut et travailla l'architecte de 1934 à sa mort en 1965.

Idéalement situé entre Paris et Boulogne, l'immeuble, construit entre 1931 et 1934, renouvelle profondément l'approche hausmannienne par ses principes constructifs et son esthétique. Le Corbusier s'y réserva les deux derniers étages, s'engageant à prendre en charge les frais de la toiture.

L'appartement, d'une superficie de 240 m2, se répartit sur deux niveaux; il comprend quatre espaces principaux: l'atelier, l'appartement privé, la chambre d'ami et le toit-jardin. Tous bénéficient d'une luminosité exceptionnelle, grâce en particulier aux façades vitrées.

Les volumes sont puissamment structurés par la polychromie et le mobilier d'origine, conçu par Charlotte Perriand.

Dsc 1397 2
Dsc 1404 2