Les architectes et l'Oblique

Cette page n'a pas vocation à être un lexique des architectes, mais récapitule, sans prétendre à l'exhaustivité, ceux que l'Oblique a croisés sur son chemin, qu'elle les ait rencontrés physiquement ou qu'elle ait découvert leurs réalisations, au travers de visites ou d'expositions.

Nous les présentons très succinctement et indiquons pour chacun d'eux une (bonne) raison pour laquelle l'Oblique les a rencontrés.

Vous trouverez dans cette liste alphabétique des architectes en activité, d'autres retirés, des architectes (bien) vivants, d'autres disparus, des architectes au rayonnement international, d'autres (un peu) moins connus...

  • AALTO Alvar (1898-1976): 
  • ANDO Tadao (1941-): figure majeure de l'achitecture contemporaine bien qu'autodidacte, il a reçu le prix Pritzker en 1995. Ses réalisations, d'une extrême pureté, aux formes géométriques abstraites, procurent au visiteur un sentiment aigu de l'espace-temps. L'Oblique a visité le 1er décembre 2018 l'exposition que lui a consacrée le Centre Pompidou.
  • BOUCHAIN Patrick (1945-): 
  • COULON Dominique (): 
  • FOSTER Norman (1935-): 
  • GEHRY Franck (1929-):
  • HADID Zaha (1950-2016):
  • HERZOG Jacques (1950-):
  • KAHN Louis (1901-1974): 
  • LE CORBUSIER, Charles-Édouard Jeanneret, dit Le Corbusier (1887-1965): 
  • LIBESKIND Daniel (1946-):
  • MALLET-STEVENS Robert (1886-1945): 
  • MAROT Michel (1926-): né à Troyes. Grand Prix de Rome en 1954 et lauréat du Prix de l'Équerre d'argent en 1963 pour l'église Sainte-Agnès à Fontaine-lès-Grés. Il a réalisé le plan du secteur sauvegardé à Troyes en 1964. Il a présenté Sainte-Agnès aux adhérents de l'Oblique le 5 octobre 2013 et était présent à la visite de l'Espace Régley lors des JEP de 2016.
  • MEURON de Pierre (1950-):
  • NIEMEYER Oscar (1907-2012):
  • NOUVEL Jean (1945-): 
  • PARENT Claude (1923-2016): Figure controversée et iconoclaste de l’architecture française de l’après-guerre, il s’est montré un brillant polémiste, dont les projets, réalisations et écrits ont été particulièrement stimulants. Sa rencontre avec P. Virilio le conduit à théoriser la fonction oblique, principe dynamique mis en œuvre notamment à Nevers, Reims-Tinqueux et Sens. La ville de Troyes lui doit une éphémère Maison des Jeunes et de la culture construite en 1963-1965 et démolie quelques années plus tard. Le 23 janvier 2010, l'Oblique a visité l’exposition rétrospective que lui consacrait la Cité de l’architecture et du Patrimoine. Elle a découvert l’église Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers le 26 novembre 2011, bâtiment auquel elle a consacré une exposition prêtée par le CAUE de Nevers. Certains de ses membres l’ont rencontré à Sens lors d’une conférence le 24 octobre 2012.
  • PERRET Auguste (1874-1954): 
  • PIANO Renzo (1937-): 
  • PINGUSSON Georges-Henri (1894-1978): 
  • PORTZAMPARC Christian de (1944-): 
  • POUILLON Fernand (1912-1986):
  • RICCHIERO Marcello
  • RICCIOTTI Rudy (1952-): 
  • TSCHUMI Bernard
  • ZUMTHOR Peter (1943-):